KYC.LEGAL - is a service that allows to verify users

Guide d’une ICO

ICO

Qu’est-ce qu’une ICO (Initial Coin Offering) ?        

Une ICO (Initial Coin Offering) est la procédure de la vente préalable (crowdsales), une méthode de levée de fonds, d’investissement pour développer un projet, un produit ou un start-up. Les investisseurs financent le projet pour recevoir d’autres bénéfices de son développement à l’avenir.  En pratique, l’ICO est la vente de la nouvelle monnaie cryptographique au grand public.

Comment fonctionne une ICO?

La société crée des tokens (jetons, en français) numériques qui sont ensuite échangés contre la monnaie fiduciaire (USD, EUR) ou contre des crypto-monnaies avec une valeur très liquides (Bitcoin, Ethereum )..

Qu’est ce qui se passe si une ICO réussit ?

Si le montant de levée de fonds reçus correspond au niveau minimum de financement nécessaire, les nouveaux tokens de monnaie cryptographique sont répartis entre ceux qui les ont achetés et ils sont émis sur le marché de la crypto-monnaie avec un potentiel de croissance. Si le but du financement n’a pas été atteint, l’argent amassé sera retourné aux investisseurs.

Quelles entreprises ou projets utilisent une ICO pour une levée de fonds?

La procédure de l’ICO pour le recours à des investissements convient à toute entreprise et projet. Les premières ICO ont été organisées pour les projets qui utilisent la technologie de blockchain, mais en raison de la popularité croissante de l’ICO, la situation évolue, et cette façon de lever les fonds devient plus repandue. En 2013, Mastercoin a annoncé le début des ventes de tockens Mastercoin pour les bitcoins, ce qui suggère que le coût des bitcoins investis dans les pièces Mastercoin augmente à mesure du développement de la plate-forme de l’entreprise.

Pourquoi le sujet de l’ICO est-il si pertinent?

C’est un moyen rapide de gagner des millions juste en s’adressant vers un grand public. A titre d’exemple: un nouveau projet de navigateur Internet Brave s’est tourné vers une ICO et a pu recueillir plus de 35 millions de dollars auprès d’environ 130 investisseurs, en une trentaine de secondes.  Ce n’est que pendant l’été de 2017 que deux entreprises de l’ICO ont levé autant de fonds que l’on recueille normallement en utilisant le schéma d’IPO traditionnel.. Selon l’entreprise britannique Dealogic, les societés qui ont organisé une IPO en 2016, ont pu obtenir environ 219 millions de dollars. À titre de comparaison, les start-ups telles que Tezos et block.one  ont levé respectivement de plus de 211 et 185 millions de dollars, juste pendant quelques jours.

Tokens

Qu’est-ce qu’un token?

Un token (jeton) est un actif numérique, c’est-à-dire, un coupon numérique qui peut être échangé contre la monnaie fiduciaire (USD, EUR) ou des crypto-monnaies liquides (Bitcoin ou Ethereum). Les tokens peuvent effectuer de différentes fonctions:  par exemple, fournir l’accès aux services de l’entreprise, mais ils ne donnent pas la droit de propriété à un acheteur .

Quels types de tokens existent?

L’entreprise peut produire de différents types de tokens numériques, dont les plus populaires sont les suivantes:

  • Les jetons / tokens conçus pour fonctionner dans des applications spécifiques, appelées les Ces tokens ne sont pas vendus, mais les utilisateurs peuvent les gagner en diffusant le contenu ou le mining (extraction), comme c’est le cas chez l’Ethereum.
  • Les jetons / tokens de crédit. Ce type de tokens permet de recevoir un certain revenu d’intérêt du montant du prêt.
  • Les jetons / tokens des valeurs mobilières. Les détenteurs de ce type de tokens gagnent à l’aide des commissions pour des transactions avec des crypto-monnaies ou reçoivent un revenu d’intérêt des bénéfices de la société.

Pourquoi les gens achètent-ils tokens ?

Il existe trois raisons principales pour acheter des tokens. Tout d’abord, les propriétaires des tokens reçoivent les bénéfices de leur vente dans le cas où leur valeur augmente par rapport au prix initial de l’ICO. Deuxièmement, les participants de l’ICO peuvent ensuite utiliser les tokens achetés pour accéder aux services et aux opportunités qui seront fournis par les entreprises après le lancement.  Troisièmement, les tokens sont achetés pour soutenir les initiatives commerciales et les projets à fort potentiel.

Participation à une ICO

Comment lancer une ICO ?

Le lancement d’une ICO accélère le processus de la levée des fonds et n’a pas besoin d’être enregistré par les organismes officiels, comme cela est habituel dans la pratique de l’IPO. Les premières étapes de la création d’une campagne d’ICO comprennent:

  • La création d’une équipe professionnelle de spécialistes, dont les membres peuvent se retrouver même dans les réseaux sociaux. La compétence de l’équipe est la clé de la confiance des investisseurs potentiels.
  • Préparation du « White Paper » qui représente une description détaillée de la nature du projet, en tenant compte des points suivants:
  1. L’urgence du projet, les problèmes qu’il résout, les aspects techniques du produit.
  2. Montant nécessaire du financement.
  3. Le calendrier de développement d’une ICO.
  4. La monnaie numérique d’une ICO.
  5. Le nombre de tokens que les propriétaires d’un start-up vont garder – en général, c’est de 10% à 50% du volume de tokens émis.
  • Production d’un échantillon d’essai, d’un prototype de produit ou d’un service qui sera lancé sur le marché.
  • Assurance de la garantie des transactions pour les acheteurs de tokens: la création de service de dépôt fidiciaire (escrow service) et une procédure transparente pour le retour des fonds aux investisseurs. Une portemonnaie ouverte sur le service de dépôt fidiciaire gardera de l’argent jusqu’à l’achèvement du développement du produit ou du service promis et jusqu’au moment où la société annonce le début de l’émission de la crypto-monnaie, et les jetons seront disponibles pour la vente et pour l’échange.
  • Recherche d’une plate-forme professionnelle fiable pour lancer une ICO. Des plates-formes pareilles intègrent les divers projets d’ICO et permettent de lancer des campagnes pour le placement primairede monnaie à bon compte.
  • Réalisation d’une puissant support promotionnel de la campagne. Les primes aux premiers investisseurs à l’étape primaire du lancement aideront à attirer des acheteurs, et la communication constante avec les utilisateurs dans les réseaux sociaux et les forums tout au long de la campagne va réchauffer l’intérêt.

Comment investir dans une ICO?

  • Sélectionnez un projet intéressant et suivez les liens sur le site Web de l’entreprise. La page Web de l’ICO fournira des informations détaillées sur la participation à une ICO et la possibilité de s’abonner aux mises à jour.
  • Après avoir choisi un projet pour une ICO, étudiez attentivement son «white paper», recueillez des informations sur le management et les employés de l’entreprise, la procédure de retour des investissements dans le cas où l’entreprise ne réussit pas.
  • Étudiez les annonces sur les forums avec le préfixe [ANN], parce que le premier message sur le lancement d’un nouvelle monnaie alternative(altcoin) est marqué de cette manière. Lisez les questions et les réponses sur le sujet et rejoignez les forums de l’ICO.
  • Après avoir vérifié que le projet d’ICO sélectionné est digne de confiance, accédez au site de la campagne de l’ICO. Vérifiez quelle crypto-monnaie est acceptée pour le calcul: Bitcoin ou Ethereum.
  • Enregistrez un porte-monnaie électronique pour participer à l’ICO. Les transactions avec les crypto-monnaies numériques sont similaires aux transactions effectuées via une banque en ligne.

Problèmes juridiques

Les ICOs sont-elles légales?

La procédure pour organiser des campagnes d’ICO est légale, mais pas réglementée au niveau législatif. Les entreprises sont relativement libres dans les méthodes de la levée de fonds en appelant ces événements soit des dons soit la collecte de fonds nationaux (crowdfunding). Dans ce cas, ils évitent la responsabilité juridique liée à toute forme de vente de titres. La première enquête de procédure d’une ICO par des organisations autonomes décentralisées (DAO) n’a été lancée qu’en juillet 2017 par un organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers  –  Securities and Exchange Commission (SEC). En conséquence on a fait une déclaration que l’appel de fonds par le  moyen de la technologie de blockchain ne déborde le cadre des lois fédérales des États-Unis sur les valeurs mobilières. Le développement des principes et des particularités de l’application de la loi par rapport à certaines ICO est à venir. La SEC a également publié un appel aux investisseurs qui les avertit de la nécessité d’être prudent dans leurs décisions d’investissement.

Quels sont les risques lors de l’investissement dans l’ICO?

 Il n’y a aucune garantie qu’un produit ou un projet ait du succès et satisfasse les besoins du public. L’investisseur peut être décepté. Certaines entreprises lancent des ICO sur des projets qu’ils n’ont jamais prévu de développer. Dans cette perspective, l’investissement dans une ICO est censé d’être un acte de donation, qui puisse être généreusement récompensé si l’entreprise réussira. En l’absence de réglementation légale, il existe un risque de devenir victime d’activités frauduleuses. Avant d’investir dans une ICO, faites le marché d’étude, analysez le projet, la société, si elle n’a rien à voir avec une arnaque, une escroquerie, des systèmes pyramidaux ou de piratage des systèmes numériques. Vérifiez toujours le processus de remboursement dans le cahier de charges (whitepaper).

Liste de terminologie de l’ICO

ICO (offre publique initiale de monnaie) est un moyen d’attirer des fonds des investisseurs.  Une entreprise crée une nouvelle crypto-monnaie comme le bitcoin, et met en vente au public. Parfois on dit qu’une ICO se situe à mi-chemin entre offres traditionnelles des valeurs mobilières à un large nombre d’investisseurs et un financement participatif  (crowdfunding). En 2017, plus de 70 start-ups ont utilisé cette méthode pour attirer le capital.

Le token (jeton) est une forme de monnaie numérique, en d’autres termes, un coupon numérique  qui est vendu pour une monnaie fiduciaire (USD, EUR) ou une crypto-monnaie liquide (le Bitcoin ou l’Ethereum). Les tokens peuvent effectuer des fonctions différentes: par exemple, fournir l’accès aux services d’une entreprise, mais ils ne donnent pas à l’acheteur le droit de propriété.

Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations sous la forme de blocs consécutifs et connectés entre eux d’une manière cryptographique, chacun contenant des informations cryptées sur un certain événement et des horodatages. Grâce à cette relation, toute tentative de pirater le système est immédiatement révélée. La technologie de blockchain facilite l’échange directe de données de valeur entre les parties sans avoir besoin d’un tiers de confiance. Par exemple, cela signifie que dans la chaîne des blocs (blockchain), les transactions sont confirmées par un code numérique, alors que dans une économie traditionnelle, le contrat entre les deux parties est vérifié par une autorité centralisée. Dans ce système, il est important que les données enregistrées dans le blockchain ne font pas l’objet de modifications et qu’elles sont visibles pour tous. Un tel registre numérique est distribué entre les périphériques du réseau. Ce n’est pas un système autonome qui peut tomber en panne ou être endommagé par un piratage. Cependant, le blockchain est adapté pour stocker de petites quantités d’enregistrements de transactions.

Fork est un événement technique dans une chaîne de blocs, lorsque deux mineurs trouvent simultanément une solution pour un nouveau bloc. En conséquence, la chaîne ne sera continuée que par un des nouveaux blocs, et le reste sera exclu par le réseau.

La fonction de hachage est une fonction cryptographique qui utilise n’importe quel texte comme les données en entrée, le divise en blocs et à la sortie renvoie la séquence de caractères de longueur fixe. Pour obtenir les bitcoins (mining), on utilise une fonction spéciale de hachage SHA-256. N’importe quel ensemble de caractères à partir d’un simple «bonjour monde» jusqu’au sonnet de Shakespeare peut être données en entrée. A la sortie cela sera toujours une chaîne de lettres et de chiffres à 64 caractères, qui ressemble à ceci: e3b0c44298fc1c149afbf4c8996fb92427ae41e4649b934ca495991b7852b855

SHA est un algorithme cryptographique de fonction de hachage Hashing SecureHashAlgorithm. Il a été développé par l’Agence nationale de la sécurité des États-Unis, mais il est maintenant accessible au public.

Minage / Mining est une extraction de bitcoins, c’est-à-dire la recherche de nouveaux blocs pour continuer la chaîne d’opérations avec les bitcoins. La chaîne des transactions complétées est un blockchain. Il est assez difficile de créer de nouveaux blocs. Les mineurs doivent calculer un enregistrement cryptographique de bloc – un hash qui correspond à certains critères. Le bloc correct doit commencer par un nombre de zéros défini:

000000000000002e9067f1cf7252333f7aeb619c89d220985a70ac0e015248e0

Il est nécessaire de trier plusieurs mots de passe cryptés pour tels hashs avant que la variante correcte ne soit trouvée. Les mineurs démarrent des programmes informatiques aux équipements spécialisés qui automatisent le processus de sécurisation du réseau. Pour chaque bloc correct de transactions, un mineur réussi reçoit une récompense en bitcoins.

Redimensionnement du blockchain  est une réduction du temps requis pour effectuer une transaction. Chaque membre du réseau peut voir les informations sur chaque transaction. Cela rend le processus transactionnel transparent, mais lent et non compétitif par rapport aux systèmes VISA ou SWIFT. Le souci réside dans le paramètre, appelé «dimension limite de bloc». Son augmentation conduira à la centralisation de Bitcoin, car seules les grandes entreprises pourront se permettre une grande taille de mémoire pour le stockage de données et le capacités de traitement. Cela contredit l’idée et la philosophie du système Bitcoin.

Smart contract / contrats intelligents  sont les contrats numériques, « intelligents » au plate-forme blockchain, on les appelent encore les contrats auto-exécutables. Ce sont des dossiers informatisés des transactions qui effectuent les conditions et termes d’un contrat. Les smart contracts se convertent en code électronique, se stockent et se dupliquent dans le système. Le contrôle est effectué par un réseau des appareils au service du blockchain. En d’autres termes, le système des smart contracts automatise le processus d’interaction juridique entre les deux parties, à savoir, il effectue automatiquement les paiements après l’exécution des conditions d’un contrat. Les smart contracts sont nécessaires pour exclure un tiers, pour réduire les coûts, pour éviter les tracasseries administratives avec les documents, pour gagner du temps pour la transaction.

Crypto-monnaie est une monnaie numérique ou virtuelle, une alternative à la monnaie fiduciaire et à l’argent électronique centralisé. La technique de production de la crypto-monnaie est basée sur des fonctions de hashage – opérations mathématiques effectuées sur la base de données numériques. Ainsi, chaque unité de la crypto-monnaie se représente un code crypté. La crypto-monnaie contribue à assurer la sécurité des transactions et c’est un moyen moins coûteux de gagner de l’argent. Tout le monde peut acheter la crypto-monnaie sur des sites spécialisés après la création de la porte-monnaie électronique sur l’Internet. Le Bitcoin est devenu la première crypto-monnaie.

Altcoin est n’importe quelle crypto-monnaie alternative lancée après le Bitcoin, qui, à l’avis de ses créateurs, est la meilleure alternative au remplacement du bitcoin. Il existe des centaines d’altcoins. Certains utilisent le même algorithme de hachage que le bitcoin – Namecoin, d’autres utilisent un algorithme cryptographique, comme chez la monnaie populaire le Litecoin. Il existe également des crypto-monnaies basées sur des algorithmes de hachage innovants, comme l’Ethereum, qui est le plus grand rival du Bitcoin.

Scamcyber-arnaque», « MLM », « piratage ») est une société qui utilise une ICO dans son schéma frauduleux pour lever des fonds sans l’intention de développer le projet.

ANN (le prefix du message au forum sur les bitcoins) est la première annonce publique du lancement d’un nouvel altcoin.

Whitepaper est un document officiel de la société, qui prévoit le lancement d’une ICO. Le document est destiné aux investisseurs potentiels et fournit des informations sur le projet, le marché des ventes et les risques potentiels. Ce rapport est nécessaire pour attirer des investisseurs pour le financement du projet. D’une manière générale, il explique la pertinence de l’émission des tokens, énumère les services offerts aux acheteurs de tokens, et les raisons pour lesquelles la demande pour ces services se développera dans l’avenir.

Un compte séquestre ou un dépôt fiduciaire  est un mécanisme financier dans lequel un tiers de confiance est le détenteur des fonds des deux autres parties qui participent à la transaction. Il s’agit d’une procédure transparente pour le retour des fonds aux investisseurs. Les fonds sont stockés sur les portemonnaies électroniques, jusqu’au moment où les termes du contrat soient remplis et après les fonds soient ouverts pour les règlements (par exemple, les nouveaux altcoins sont disponibles à la vente et à l’échange).

Historique de développement de l’ICO

2008 – le développeur de logiciels Satoshi Nakamoto présente un système de paiement électronique basé sur des preuves mathématiques. Il l’appelle le «Bitcoin» et offre la même monnaie numérique, qui sera créée grâce à des formules mathématiques et à des programmes spéciaux. Nakamoto confirme que le système du bitcoin évite la situation lorsque la crypto-monnaie sera dépensée deux fois. En utilisant un réseau calculé des bitcoins, une organisation pourrait exécuter une transaction en faveur de l’autre directement et avec confiance, sans compter sur un tiers.

2012/2013 – l’émergence de la technologie Blockchain 2.0, car les développeurs parviennent à la conclusion que les solutions techniques sous-jacentes au système du bitcoin peuvent être utilisées pour une gamme d’interactions entre les utilisateurs sur le réseau.

2013 – Mastercoin lance une campagne crowdfunding sur les forums réservés aux bitcoins. Ce projet est un des premiers qui utilisent les capacités de l’ICO. La crypto-monnaie de Mastercoin se réfère également aux premières tentatives d’offrir les altcoines et utiliser le méta-protocole au dessus du blockchain qui génère des bitcoins, afin d’améliorer les capacités du bitcoin.

2015 – le lancement du blockchain de deuxième génération sous le nom de l’Ethereum. L’innovation de l’Ethereum repose sur des smart-contracts et permet de vérifier les transactions, les paiements et les contrats sans utiliser de procédures juridiques traditionnelles, simplement à l’aide de la technologie du blockchain.

2017 – le marché de la crypto-monnaie se heurte à deux problèmes principaux: la réglementation légale et le processus de redimensionnement des blockchains. L’augmentation de la capacité du blockchain a une importance décisive pour l’avenir de la crypto-monnaie parce que cela mène à la centralisation des bitcoins.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Get notifications
Get an email alert 24 hours before any ICO opens, ICO closes or becomes tradable

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :