Comment écrire un livre blanc /White Paper/ de l'ICO

Comment écrire un livre blanc /White Paper/ de l'ICO

Par Dimitri Elkin
29 août 2017

Si vous souhaitez lancer votre propre Initial Coin Offering, vous devez présenter un livre blanc aux investisseurs potentiels qui achèteront votre monnaie virtuelle. Le document doit avoir une longueur d’environ vingt pages et doit fournir les informations suivantes.

Structure de l’ICO

  • Le nom du jeton
  • Le nombre de jetons
  • Le prix initial du jeton
  • Le lieu où la société sera enregistrée
  • Répartition des bénéfices du projet parmi les détenteurs des jetons, y compris la rémunération de la direction, c’est-à-dire le nombre de jetons réservés aux primes

Plan d’action sur la mise en œuvre

  • Où les données seront stockées
  • Combien d’utilisateurs on s’attend
  • Identification de l’utilisateur. Sera-t-elle anonyme? Sinon, comment seront-ils identifiés?
  • Comment les informations seront protégées contre le piratage
  • Qui va gérer des paiements?
  • Les détails sur SWIFT et autres systèmes et régimes de réglementation applicables

Eléments juridiques

  • Quelles lois s’appliquent à ce projet et comment le projet sera conforme à cette loi
  • Organigramme
  • Organigramme juridique
  • Description d’autres documents de base nécessaires. En général, il ne suffit pas de disposer du Livre Blanc, et il faut mettre en place un document juridique approprié, tel qu’une Charte.

Si cette liste de contrôle semble trop simpliste, elle l’est.

À la suite de ces simples lignes directrices, ou en suivant la structure du livre blanc pour Ethereum, la deuxième monnaie virtuelle la plus populaire, ou Polybius, une banque en ligne récemment lancée en Estonie, est sûrement un grand pas en avant.

Mais, désolés, cela ne vous amènera pas très loin, parce que les exigences pour les ICO sont en hausse constante,  et que le document que vous présenterez aux utilisateurs/ investisseurs potentiels devra aller au-delà des simples formalités et répondre à de nombreuses questions de fond, y compris la plus importante: pourquoi les gens ont-ils besoin d’encore une crypto-monnaie ?

En tenant compte des principes fondamentaux

Donc, on évite les termes professionnels et on essaie de réfléchir à ce qu’il est vraiment nécessaire à une ICO pour réussir.

Tout d’abord, il pourrait être utile de noter que le terme «livre blanc» est une façon déguisée de dire «rapport détaillé». Le terme provient du gouvernement britannique et il est venu à la signification d’un document de position sur un sujet complexe.

Quant à l’ICO,  pour décrire le document dont la publication est requise, de manière plus précise, le mot «prospectus» peut être utilisé, le mémorandum de renseignements détaillés qu’une société doit déposer avant une première introduction en bourse. Mais puisque le terme «livre blanc» semble être généralement accepté dans la communauté de l’ICO, c’est normal de l’utiliser.

Deuxièmement, il faut se rendre compte de la différence entre le papier blanc initial du bitcoin publié sous le nom de Satoshi Nakamoto et tout ce qui s’en est suivie. La présentation initiale de bitcoin était vraiment un concept révolutionnaire qui portait sur le problème fondamental de «double dépense» et décrivait les concepts de preuve de propriété. Le bitcoin s’est répandu comme une traînée de poudre en raison de la force de l’idée originale. La plupart des autres documents de l’ICO sont soit quelque amélioration du bitcoin, comme l’Ethereum, soit des applications très restreintes qui utilisent la méthodologie de la blockchain, comme Filecoin.

Troisièmement, sauf si vous venez  avec une idée révolutionnaire, votre livre blanc doit vraiment ressembler à un plan d’affaires pour une start-up technologique. Ainsi, la meilleure façon d’élaborer un document viable de l’ICO est d’examiner les conseils du capital de risque.

Dans un document classique de HBS intitulé «How to Write a Great Business Plan / Comment Ecrire un Excellent Plan d’Affaires», le professeur William Sahlman de Harvard conseille aux jeunes entreprises de se concentrer sur les domaines clés suivants.

1) L’équipe. Les investisseurs, tout d’abord, ont envie de connaître les personnes derrière le projet. L’éducation pertinente, l’expérience avérée dans le secteur et les projets précédents augmentent les chances de réussite. La crypto-monnaie est un marché relativement novateur, mais s’il n’y a personne avec une éducation mathématique forte dans votre équipe qui comprend comment s’applique la  fonction, appelé algorithme de hachage, les investisseurs remettront en question la compétence de l’équipe. Ce n’est pas par hasard que les récentes ICO réussites comprennent des principaux promoteurs des entreprises de capital de risque très réputés. Par exemple, les garants de Filecoin ont inclus Sequoia Capital, Union Square Ventures, Sequoia et les jumeaux Winklevoss, dont vous n’avez surtout pas oublié après The Social Network, le film sur la création de Facebook.

2) L’opportunité. Vous devez être précis sur le produit ou le service que votre ICO soutiendra, et pourquoi les gens voudront payer pour cela.

3) Le contexte. Votre livre blanc doit fournir la description mise à jour de l’espace de l’ICO et expliquer le manque qui ne peut être comblé au moyen des monnaies numériques existantes. L’Ethereum est parvenu à la réussite car il s’est positionné comme une version améliorée de Bitcoin. La probabilité de répéter le succès d’Ethereum est faible, et il y aura plus de chances de succès si vous vous concentrez sur une niche très étroite, par exemple, la gestion des droits d’auteur pour l’industrie de la musique.

4) Risques et avantages. Votre livre blanc doit décrire les risques et expliquer comment l’équipe fera face aux défis inévitables. Cela inclut à la fois des problèmes fondamentaux tels que la prévention de «double dépense » et l’attraction d’un nombre suffisant d’utilisateurs pour votre projet. Vous devez également décrire l’image suffisamment attrayante du marché potentiel et les retours que les investisseurs devront s’attendre en cas de succès.

Les conseils classiques de Bill Sahlman ont été utilisés par plusieurs entrepreneurs prospères dans le développement de l’Internet. Il n’y a aucune raison pour que cela ne puisse pas être appliqué à l’âge de bitcoin. Une bonne idée sera viable quoi qu’il arrive à l’engouement actuel de l’ICO. Si vous trouvez un besoin qui n’est pas traité par d’autres entreprises, et si vous proposez une solution efficace, votre entreprise et votre ICO vont durer.



RELATED ARTICLES
RECOMMENDED ICOS